Racine carrée de 2 + racine carrée de 3 ~~~~= PI

Racine carrée de 2 plus racine carrée de 3 sensiblement égal à PI. "Trois ..." temps dans l'univers, le cosmos. Deux familles d'éléments de MENDELEÏEV ; "une" famille d' éléments temps; ...

1,41... + 1,73 ... = 3,14 ... ~= PI ....; 2^(1/2)... + 3^(1/2)... ~= PI ..................

Matière = temps=atome ..................;Sin^2(x) + Cos^2(y) = i^4 .......................;3^2+4^2=5^2 ...............; DEUX familles de matières ET plusieurs temps (onde ou particule) .............;1/(2^n) ...........;2^n ............;3*(2^n) ...........;2^(1/2) ...........;3^(1/2) .... .........et autres briques de base ....proton=101 ......

Bienvenue

“The methods of theoretical physics should be applicable to all those branches of thought in which the essential features are expressible with numbers.”

Paul Dirac ((from the speech at the Nobel Banquet in Stockholm, December 10, 1933)


"l'univers est nombre."
"l'univers est écrit en langage mathématique. " Galilée
Le nombre porte en lui sa dimension temporelle ET matérielle.

Vous trouverez dans ce blog TOUT sur les bases de notre compréhension du monde.

R.G.U. : Réalité Générale de l'Univers

Démarche pythagoricienne, euclidienne ,philosophique,religieuse catholique ,métaphysique,mathématique,arithmétique,
sur la matière et le temps,
( construction des éléments de Mendeleïev, des constituants de l'atome, approche quantique de la physique )

et

le temps .






Et Dieu créa le nombre, l'homme le chiffre.

Constante arithmétique (Cf constante cosmologique) :
CKPLAN=5,55382562855700000E-17

Fonction arithmétique , de l' environnement spatio-temporel
(onde)

13 chiffres significatifs, somme 66 .




alain.planchon@laposte.net


Autre blog :
http://albumdetimbres.blogspot.com/

Ce blog est une succession de remarques , notes, observations, remises en cause, permettant de prendre en compte cette approche déterminante pour notre avenir .
Signification spatiale et temporelle du chiffre, nombre ....

Me signaler par E-Mail , ou au tel , les inepties, ou erreurs ou imprécisions,banalités, ouverture de portes ouvertes, en faisant référence au message ECRIT ou vous n’êtes pas d'accord ou dans le doute,ou dans la compréhension , et non pas à des considérations philosophiques ou littéraires, générales .



CARPE DIEM.



Rendons grâce à Dieu.











Suivez mes mises à jour en donnant votre e-mail

jeudi 30 juin 2011

Commutativité

Si je ne dispose que d 'un élément :

0

Je ne peux rien dire.

Si je dispose de deux éléments :


0 et 0

00

1 et 1

11

Je ne sais pas distinguer le temps.

mes deux éléments d'existence doivent être "différents" , dans leurs symboles (contenu et temps).

0
et
1

Il y a déjà une antériorité dans le discours.

Soit 0 est "avant" , ( temps ) ou après (autre temps),  1

01
10

0 et 1 ont une existence.

L'écriture  gauche/droite , droite/gauche, est déjà une loi de composition interne.

traduisant une antériorité ....

Si je dispose de"un" 0 et "un"  1

ma loi est :

0 0 = 00    fusion
0 1 = 01
1 0 = 10
1  1 = 11

ces états d'existence et d'inexistence sous tendent des  temps ....

Stabilité dans un pas de temps de 0 0
changement de 0 1, dans un pas de temps
changement de 1 0, dans un pas de temps
stabilité de 1 1, dans un pas de temps

mercredi 29 juin 2011

Deux états , temps

Pour qu'il y ait temps il faut au minimum,  deux observations et le même symbole ou non ...

c'est le début du temps ....


  1. 00
  2. 01
  3. 10
  4. 11
Avec trois observations :

  1. 000
  2. 001
  3. 010
  4. 011
  5. 100
  6. 101
  7. 110
  8. 111
.....


Système trinaire :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_trinaire


Décimal
012345678910
Binaire
011011100101110111100010011010
Ternaire
012101112202122100101





Univers et inexistence

  • Supposons que le cosmos soit rempli d'inexistence :


000000000000000000
000000000000000000
000000000000000000000...

que des zéros .... (Les ... sont aussi des zéros !)

que je peux ramener sur une ligne pour avoir une écriture d'un nombre :

00000000000000000000000000000000000000000000...

Univers à zéro :


  1. 0
  2. 00
  3. 000
  4. 0000
  5. 00000
  6. 000000

etc .
     n.  000000.......

la lecture du nombre de droite à gauche ou de gauche à droite est identique ...

La complexité de Kolmogorov de ce nombre peut se traduire par le comptage du nombre de zéros écrits !

Il y a une symétrie de parité et une symétrie d'imparité, du nombre de zéros.

Si j"enlève, simultanément,  un zéro à droite et un zéro à gauche ,un doublet , en itérant l'opération  nous aboutirons

au néant ( il ne reste rien, un ensemble vide), pour les univers à nombre pair de zéros
à 0 pour les les univers à nombre impair de zéros ....
Pour 6 qui est pair et "impair par multiplication par 3"  (2*3 ; 3*2) ......

Je peux lire ce nombre en tout (je lis, par exemple "dix sept" zéros et pourrais remplacer son écriture par "17"  en décimal , ce qui me fera gagner de la place ! , c'est plus simple d'écrire "17" que "00000000000000000" )
ou partie :
chaque chiffre donnant alors un état dans le temps, dans la flèche du temps ...(passé présent avenir), il me faudra alors prendre des triplets de zéros successifs , mais pas n'importe comment !



  • Changement dans cet univers à zéro
Univers initial (exemple !)  :
000000000000000000000000000

  1. Si je rajoute un zéro à droite :
(nouvel état dans le "temps")
pas  grande différence , 
idem si l'ajout est à gauche ...
     2.  Si il y a l'arrivée d'un 1 !
mon univers est dans cet état avant ce 1
000000000000000000000000000

il devient :
0000000000000000000000000001

la lecture gauche droite et droite gauche n'a plus la même signification ....!

1 en ignorant les zéros de gauche
2^n , n zéros à gauche 


en écriture










mardi 28 juin 2011

Comportement dans l'espace et le temps de la matière




Il existe un temps absolu dont l'origine est au big bang.

Fiat Lux

Ce temps absolu est soit un capital numérique qui décroit , division, soustraction ) soit part de zéro ou un autre nombre et croit (multiplication, addition) ......

Partir de zéro mène à peu de choses ....

Un élément matériel est , en volume, en x^3 ou x*y^2 ou x*y*z  ou n*x*y*z ,
avec n un nombre qui lui même peut être du type m/n ou m*n ou  (m/n)*l ....

CKPLAN exprime le plus petit nombre qui donne une existence matérielle sphérique ....

CKPLAN=5,55382562855700000E-17


0 et 1 n'expriment que l'inexistence ou l'existence .....


2, 3, 4 sont les briques de base des deux familles d'éléments ....


La matière présente deux états  :
 soit en fusion 
( hydrogène en hélium : étoiles 
4 p \leftrightarrow {}^4{\rm He} + 2e^+ + 2\nu + E.) , 
soit en fission .....


http://fr.wikipedia.org/wiki/Nucl%C3%A9osynth%C3%A8se_stellaire

http://fr.wikipedia.org/wiki/B2FH









lundi 27 juin 2011

Complexité de Kolmogorov

http://fr.wikipedia.org/wiki/Complexit%C3%A9_de_Kolmogorov


Mon cosmos , espace est rempli de quelque chose : des zéros (n zéros, n fini )

000000000000000000000000000000000

Arrive un 1 qui se place dans cet espace :

  1. 1000000000000000000000000000000000
  2. 0000000000000000000000000000000001 Le 1 est en fin
  3. 0000000000010000000000000000000000 .Le 1 n'est pas au début ,en tête, ni en fin , en queue.
Je peux lire 1 comme :
1
2 un zéros
4 deux zéros
8 trois zéros
16 trois zéros
32 ....

2^p ( jusqu'à n)
....

Selon le nombre de zéros que je prends en compte derrière le 1 placé ici à gauche.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Entropie_m%C3%A9trique

voir aussi entropie de Shannon

http://fr.wikipedia.org/wiki/Entropie_de_Shannon

http://fr.wikipedia.org/wiki/Entropie_diff%C3%A9rentielle


Particule 314

3 1 4 1 5 9 2 6 5 3 5 8 9 7 9 3 2 3 8 4 6 2 6 4 3 3 8 3 2 7 9 5 0 ........


Pourquoi la somme des 20 premières décimales est égales à 100 , en base 10 ? 
(4 par une lecture en base 2) ?


5 6 11 20 22 28 33 36 41 49 58 65 74 77 79 82 90 94 100 102 108 112 115 118 126 129 131 138 147 152 152


Pourquoi ce zéro en 32 éme décimale ?




314 et 795 en finale avant le premier zéro. (1000 - 795 = 205 ...)


en écriture quantique :


11 1 100 = 60 


autre lecture :


11 11 00 = 3 3 0


Et la lumière fut.
FIAT LUX ET LUX FIT


795
111 1001 101 = 244
11 11 00 11 01 = 3 3 0 3 2


http://m.antoniotti.free.fr/fiatluxe.htm
http://jesusmarie.free.fr/index

densité de la matière

CKPLAN exprime la "densité minimum" en dessous de la quelle rien n'existe.

CKPLAN= 5,55382562855700000E-17

L'existence est contenue dans un "volume maximum" d'univers que l'on suppose sphérique ...
Le volume maximum disponible, du tout (univers, cosmos)  est  de :

VMAX = (4/3)*PI*(r^3) avec r=1 , PI = ??? , soit
VMAX = 4,1887902047863900....E+00

Le volume disponible pour l'existence de quelque chose est :

Le volume de la sphère de rayon 1-CKPLAN moins le volume de la sphère de rayon CKPLAN.

CKPLAN  évoluera dans le temps,( lentement ou du type explosion)  de sa valeur minimum  à une valeur maximum ...

Il y a dès lors deux types de matière plus la matière d'environnement ) en fonction de la densité et de la "concentration" ....
(étoiles et autres)

Vers CKPLAN =0.5 .....

Cf  FRIDMAN-LEMAÎTRE

dimanche 26 juin 2011

1729

1729 = 12^3+1^3 = 10^3+9^3
Plus petit entier somme de deux cubes
"
Mystère des chiffres
Marc-Alain OUAKNIN
Assouline

"
1111101001
1,72,9
avec son palindrome :
9271+1729 = 11000 = 24

"Le monde est un livre écrit en langage mathématique"

Galilée


635 318 657 = 158^4+59^4 = 133^4 + 133^4

samedi 11 juin 2011

fusion et fission




Deux familles d'éléments
Famille 1 et famille 3
et
Fusion ( entre les deux familles + - ) et fission (dans la même famille * /)

Temps = énergie= contenu = x^(1/2)

2^(1/2)
3^(1/2)
PI

http://fr.wikipedia.org/wiki/Racine_carr%C3%A9e

Avec le lien 20 et 100 base 10 et base 2 lors de l'extraction des racines carrées:

"

.../...
Bien que décrite ici pour des nombres écrits en base 10, la procédure fonctionne dans n’importe quelle base, base 2 comprise. Dans ce qui précède, 20 représente le double de la base, et en binaire ce nombre serait remplacé par 100.


"


cf somme des 20 premières décimales de PI.

vendredi 10 juin 2011

existence et environnement

Deux familles d'éléments .

l'une évolue dans le temps éternel

(2^n)

1 1
2 = 10 en base 2
4 = 100
8 = 1000
16 = 10000
32 ....
64
128
256
512
1024
...

L'autre :
3*(2^n)

évolue dans le temps matériel ....

3 = 11 en base 2
6 = 110 en base 2
12 = 1100 en base 2 mais 110 en écriture quantique en base 2
18 = 10010 en base 2 mais 11000 en écriture quantique en base 2
24 = .....
48
96
192
384
768
1536
3072

....

décohérence quantique



L'expression numérique initiale est binaire
0 que nous traduisons par inexistence
1 que nous traduisons par existence

On aurait pu adopter une règle inverse ....

0 = existence
1 = inexistence

Pour créer du temps,

il faut un troisième changement d'état ...ou un mariage d'existence et d'inexistence
en effet :

.....000000000 .....

ou

....111111111 ....

ne conduisent à rien ....

Par contre :

... 0000001000000 .....   (A)   <> ... 020 .....
ou
...111111111111110111111111 .... (B) <> ...151....

traduisent un changement d'état du type passé>  présent >  avenir  si je lis de gauche à droite  et si je joins le passé à la Gauche ( politique) !
Sinon  l'inverse ...

Je dois oublier les x ou y zéros ou 1 à gauche et à droite ...
dans mon exemple je n'ai qu'un changement d'état .... sur un déroulement du temps ....

Je peux réduire (A)
par :

...020....

les .... signifiant 0

Je peux réduire (B)

par

...151....
les points signifiant 1

On passe aisément d'une notation à l'autre avec

010 = 2
101 = 5


Je pends les symboles par "triplet" De existence/inexistence ....

La lecture d'un nombre en base 10 est du domaine de la mécanique newtonienne, en base 2 du monde quantique ....

D'ou l'écriture quantique d'un nombre exprimé en base 10 .....


Mécanique quantique versus mécanique newtonienne

La mécanique newtonienne est basée sur le temps absolu de PI ... temps de l'univers ...

La mécanique quantique doit prendre en compte

 les temps propres des deux familles de matière ... dans leur évolution spatio temporelle naturelle ....

Dans le soleil en fonction du temps absolu qui se déroule depuis le big bang ( 3,0000000000000000... 5)
jusqu'à :
3 1 4 1 5 9 2 6 5 3 5 8 9 7 9 3 2 3 8 4 6 2 6 4 3 3 8 3 2 7 9 5 0

Racine carrée de deux
Racine carrée de trois
Racine carrée de cinq ...
Racine carrée de sept ....

.....

Les autres temps du chiffre proviennent de 2 et 3 en racine carrée ....

Si PI=0





Si PI = 0

L'univers existe sans son temps absolu ....qui a démarré à 3 !!! (secondes, minutes, heures , jours ... question d'échelle et de convention anthropique ou non ) et qui ira jusqu'à 3.141592653 .... et le premier zéro dans ses décimales
durée de vie :141592653 ...0       14 milliards d'"années" .......

http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_anthropique

D'ou l'omni présence de PI dans la physique chimie etc ..

Constante de DIRAC et de PLANCK

http://www.astrosurf.com/luxorion/cosmos-bigbang4.htm

Si PI= 0 , l'univers est une peinture ( deux dimensions)  , sculpture (trois dimensions)  cubiste ...

J'ai toujours des cubes et autres solides ....platoniciens ou non !!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Solide_de_Platon



Si PI =0 je m'interdis le cercle et la sphère ... .... qui sont pourtant bien présents !!! dans mon univers observé . !!!!!

Ligne droite

La ligne droite est la première manifestation de l'espace ....
Elle permet de définir une opposition ( gauche droite , haut bas, dessus dessous ... un milieu , des limites, la finitude d'un segment ....( 0 et 1)

Elle est sous tendue par le chiffre 2 en base 10

Un segment de droite est défini par 3 valeurs ....( point à gauche, contenu, point à droite ) ....

010
101

.....

Si l'observateur est sur la ligne , il ne verra qu'un point !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Oscillateur_harmonique

Il y a un temps sur la ligne droite  ...

distance= vitesse*temps



des lors 2 est le plus petit nombre qui ait un sens de distance
Et 2^(1/2)  et 1/(2^(1/2)) donnent une distance de 1  par d= vt

Par Pythagore il me faut (1/(2^(1/2)) ....pour avoir d =1

Racine carrée de 2 est une base de temps .....

3.14 ( pi est "presque égal" !!!  à 1.41 + 1.73  .... ( racine carrée de deux ( enfin presque !!!!!)  .... et racine carrée de trois ( enfin presque !!!!!) que l'on verra ailleurs ....)

Pi est une grandeur physique ....
Pi va varier de 0 à 3.141592653 ...... ( avec un premier zéro en 32 ème décimale ...)

avec des "brisures de symétrie ", en nombre fini
0.5 , 2^(1/2) ,1/(2^(1/2)), 1 etc ., 2, ... 3 pour arriver à 3.14.....   (durée de vie de l'univers dans ses décimales compte tenu de l'évolution spontanée de la matière dans le temps .... étoiles, trous noirs ....)

L'espace et le temps sont bien intimement liés. Merci Albert.

Nb :
0.7071067811865475244008443621048490392848359376884740365883 = (2^1/2)/2


1.41421356237309504880168872


4209698078569671875376948073


1766797379907324784621070388

50387534327641572735013846230912...

jeudi 9 juin 2011

Pendule de foucault




http://www.sciences.univ-nantes.fr/physique/perso/gtulloue/Meca/RefTerre/Foucault0.html

La composante du temps en z , gravité


Voie lactée

http://www.astrosurf.com/toussaint/dossiers/ssolaire/voielactee.htm

terre >>> système solaire >>> voie lactée >>> amas de galaxie >>>> cosmos ....

Terre  temps de rotation de la terre sur elle même, précession nutation , (Jour nuit)
Système solaire (année, rotation de la terre autour du soleil)
Voie lactée ( autre temps)
Amas de galaxie (???? )
Cosmos

Plusieurs temps ....

Et Vénus ??? (avec sa rotation sur elle même originale dans le système solaire ...)


http://www.planete-astronomie.com/planete-venus.html

et Uranus
"
Uranus orbite autour du Soleil avec un axe de rotation inhabituel,
 puisqu'il coïncide pratiquement avec l'axe du plan écliptique de son orbite.
 Autrement dit, Uranus n'est pas positionnée à la perpendiculaire du tracé de son orbite (comme la Terre qui présente toujours son équateur au Soleil), mais presque en parallèle, ses pôles orientés vers le Soleil. De telle sorte que l'on ne peut aujourd'hui affirmé avec exactitude lequel des ses deux pôles est le Nord ou le Sud.


"
"


http://beaulieu.free.fr/symbolisme/astronomie/uranus.html

chiffre et dimension d'existence/inexistence, base 10 et base 2

On appellera dimension du chiffre , en base 10, le nombre de bits à zéro ou à 1 nécessaire à son écriture.

Les dix chiffres en base 10, !!!!!!,  : (0.1.2.3.4.5.6.7.8.9)


  • dimension 1 
0 existence
1 inexistence


  • dimension 2 :  le plan (x;y)
00 représenté par 0 en base 10, si il est interprété comme écrit en base 2
01 représenté par 1 en base 10, si il est interprété comme écrit en base 2
10  représenté par 2 en base 10, si il est interprété comme écrit en base 2
11  représenté par 3 en base 10, si il est interprété comme écrit en base 2 ((2^2)-1)

  • dimension 3  : l'espace (x;y;z)
000   0 en base 10
001 1 en base 10
010 2 en base 10
011 3 en base 10
100 4 en base 10
101 5 en base 10
110 6 en base 10
111 7 en base 10( (2^3)-1)


  • Dimension 4 
0000 0 en base 10
0001 1 en base 10
0010 2 en base 10
0011 3 en base 10
0100 4 en base 10
0101 5 en base 10
0110 6 en base 10
0111 7 en base 10
1000 8 en base 10
1001 9 en base 10


Il reste de la place pour des remplacements de 00 par des 1 au centre ....

Jusqu'à l'écriture de 15 en base 10 

1111 15 en base 10 : ((2^4) -1)

ce sont :
1010 10 en base 10 son écriture quantique est 10
1011 11 en base 10 son écriture quantique est 11
1100 12 en base 10 son écriture quantique est 110
1101 13 en base 10 son écriture quantique est 111 soit 7 base 10 
1110 14 en base 10 son écriture quantique est 1100 soit 12 base 10               !!!!!!!

J'ai l'impression d'écrire des banalités !

  • Et la cinquième dimension
00000
00001
....

11111 31 en base 10 : ((2^5)-1)

  • Puis la sixième
000000
000001
.....
111111 63 en base 10 ((2^6)-1)

  • puis la .....
En résumé
0 et 1 en base 10 sont de dimension 1
2 et 3 sont de dimension 2
4 et 5 et 6 et 7 sont de  dimension 3
8 et 9 sont de dimension 4 
4 = 2^2
8 = 2^3
9 = 3^2
27 = 3^3

D'ou l'idée de traduire un nombre entier ( on verra la partie décimale, d'un nombre sur R ailleurs) écrit en base 10 par son écriture quantique (pour conserver son contenu de base .......

222 = 10 10 10  dimension 6 
147 = 1 100 111 dimension 7 

888 = 1000 1000 1000 dimension 12

etc ....






mercredi 8 juin 2011

10 DIX

http://yoda.guillaume.pagesperso-orange.fr/Dix1.htm


Bien des propriétés numériques !!!

10

existence matérielle ou temporelle 1
inexistence matérielle ou temporelle 0

avec une lecture
1 > 0 gauche droite 1/2 cycle
ou o
0 > 1 droite vers gauche 1/2 cycle
ou
"2" en base deux

Même écriture en base 2 , mais signification différente ...

10 est le passage de l'existence à l'inexistence, temporelle et matérielle.
1>>>>>>>0
01 est le passage de l'inexistence à l'existence, temporelle et matérielle
0>>>>>>>1
101 cinq en base 10
010 deux en base 10
1010 dix
1001 neuf


Puis cf 11 (onze ou trois !!! ou autre dans autres bases de numération )

Puis

100 (quatre)
ou
110  (Six)



10 = 25 / 5 + 23 / 3 + 14 / 15
     = 6,4 + 2,666 + 0,9333
*Entier curieux en puissance de 5, 3 et 1.
10 = (5 + -15) + (5 – -15)
     = (5 + -15)    (5 – -15) / 4
*Problème de Cardan et découverte des nombresimaginaires : divisez 10 en 2 parties telles que leur produit donne 40 (Intérêt historique uniquement).
10 = 3² + 3/3




http://villemin.gerard.free.fr/Wwwgvmm/Type/Entier.htm

Si pi=0 si pi=1 si pi = 2 .....

Si pi = 0,

il n'y a pas de temps ....absolu ( porté par pi)

pas de représentation place d'un existant plan , virtuel ....

Le temps a donc deux états , comme toute chose matérielle ou immatérielle :


existe ou n'existe pas

1 existe
0 n'existe pas ....

pi = 0 .... rien .... le temps est porté par le nombre au carré ( circonférence du cercle à 2*r soit r**2 en dérivée première, le temps est sur 2 ; volume de la sphère à (4/3) * r**3

pi = 1 existence minimum ....

pi = 00
pi = 01
pi = 10 en base 10 ( dix) en base 2 (deux)
pi = 11 en base 10 (onze) en base 2 (trois)

mardi 7 juin 2011

Fraction dyadique

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fraction_dyadique


En mathématiques, une fraction dyadique ou rationnel dyadique est un nombre rationnel qui, lorsqu'il est écrit sous forme de fraction, possède un dénominateur sous forme depuissance de deux. On peut noter l'ensemble des nombres dyadiques formellement par
D=\left\{ \frac{a}{2^b}\,|\, (a,b) \in (\Z\times \N) \right\}.
Par exemple, 1/2 ou 3/8 sont des fractions dyadiques, mais pas 1/3. Ce sont précisément les nombres qui ont un développement de « décimales » binaire fini.
Le pouce est habituellement divisé de manière dyadique plutôt qu'en fractions décimales; de manière similaire, les divisions habituelles du gallon en demi--gallons, quarts et pintes sont dyadiques. Les anciens égyptiens utilisaient aussi les fractions dyadiques dans les mesures, avec des dénominateurs allant jusqu'à 64.
L'ensemble de toutes les fractions dyadiques est dense dans l'ensemble des nombres réels; un nombre réel quelconque x peut être arbitrairement approché autant que l'on veut par des rationnels dyadiques de la forme
\lfloor 2^n x \rfloor / 2^n.
Comparé aux autres sous-ensembles de la droite réelle, tels que les nombres rationnels, c'est un ensemble dense dans un certain sens, plutôt « petit », c'est pourquoi il apparaît quelquefois dans les démonstrations de topologie comme le lemme d'Urysohn.
La somme, la différence ou le produit de deux fractions dyadiques quelconques est elle-même une fraction dyadique :
\frac{a}{2^b}+\frac{c}{2^d}=\frac{2^da+2^bc}{2^{b+d}}
\frac{a}{2^b}-\frac{c}{2^d}=\frac{2^da-2^bc}{2^{b+d}}
\frac{a}{2^b}\times \frac{c}{2^d} = \frac{ a \times c}{2^{b+d}}.
Par contre, le résultat de la division d'une fraction dyadique par une autre n'est pas, en général, une fraction dyadique. Ainsi, les fractions dyadiques forment un sous-anneau de l'ensemble des nombres rationnels \mathbb{Q}\,. Algébriquement, ce sous-anneau est la localisation des entiers \mathbb{Z}\, par rapport à l'ensemble des puissances de deux.
Les nombres surréels sont générés par un principe de construction itérative qui commence en générant toutes les fractions dyadiques finies, puis conduit à la création de nouvelles et étranges sortes de nombres infinis, infinitésimaux et autres.

séries de Riemann




On sait calculer explicitement la somme de la série de Riemann pour tout α entier pair (supérieur ou égal à 2). Une observation assez frappante est que ces sommes sont toutes de la forme suivante, pour p entier naturel non nul :
\sum_{n=1}^{+\infty}{1 \over n^{2\,p}}=r\,\pi^{2\,p}, où r est un nombre rationnel.
Ainsi par exemple \sum_{n=1}^{+\infty}{1 \over n^{2}} = \frac{\pi^2}{6}, \quad \sum_{n=1}^{+\infty}{1 \over n^{4}} = \frac{\pi^4}{90}, \quad\sum_{n=1}^{+\infty}{1 \over n^{6}} = \frac{\pi^6}{945},\quad \sum_{n=1}^{+\infty}{1 \over n^{8}} = \frac{\pi^8}{9450}, \quad ...
En revanche on ne sait rien du tout concernant les autres valeurs prises selon α hormis que pour α = 3, la somme est irrationnelle (démontré par Roger Apéry en 1979).

Brisure de symétrie sur le chiffre nombre



On admet qu'il y a un temps qui s'écoule , depuis la naissance jusqu'à la mort ....

Big bang ...... Big Crunch .....


Passé >>>>  Présent  >>>> Avenir

0 =  inexistence
1 =  existence

par convention,

mais je pourrais écrire :

1 = existence
0= inexistence

J'ai déjà "deux" états ....ne pouvant exister simultanément.

Il faut donc écrire :

0;1 un
ou
1;0 deux
ou
0;0 zéro
ou
1;1 trois

Les nombres existeront à gauche et à droite ....

Il y a un temps qui précède la réalité matérielle , un temps qui suit la réalité matérielle :

1;0;1 : le cinq en base 10  ....... en lecture globale ...d'un nombre en base 2 : 101 , le tout et 1;0;1 les parties temporelles et matérielles.

ou

les autres permutations de ce triplet :

0;0;0 zéro 000 ,ambigu avec 00 et 0
0;0;1 un ,ambigu avec 01 et 1    quatre en palindrome
0;1;0 deux ,ambigu avec 10 deux en palindrome
0;1;1 trois ,ambigu avec 11 trois en palindrome
1;0;0 quatre ,un
1;1;0 six ,trois
1;1;1 sept ,sept

Le zéro à gauche est significatif en lecture palindrome ( droite vers gauche )




Le passage de 0 à 1 ou de 1 à 0 est une brisure de symétrie ....

Si tous mes états dans le temps étaient à 0 :

00000000000000000 ... ( les ... signifient que tous mes états temporels sont à 0 )

0 le début de temps et de toutes choses ....

Je peux lire ces états successifs comme
0  temps = 1 , existence de Un zéro
00 temps = 2  , existence de deux zéros
000
0000 temps = 4 , existence de quatre zéros
00000
000000 temps = 6, existence de SIX zéros
0000000
00000000
etc.

Je compte le temps , en base 10 ... en nombre d'états successifs et nombre de zéros

Si tous mes états dans le temps étaient à 1 :

1 le début du temps et de toutes choses ....

11111111111111111 .... ( les ... signifient que tous mes états temporels sont à 1 )

je peux lire ces états successifs comme :
1    Temps = 1
11 Temps = 2
111 Temps = 3
1111
11111 temps = 5
111111
1111111
etc .

Je compte le temps , en base 10 ...en nombre de 1 sur le "vecteur" ....


Si maintenant j'écris

00001000000000 ...

Apparition d'un un ,1, après le temps 4

Comment traduire par un chiffre, nombre cet état ?

Et comment le distinguer, si il y a lieu de :

0000000000000001000000000000000000


????
Nous avons encadré le prédécesseur et le successeur ...immédiat ...

pour rappeler passé,  présent , avenir ....

que nous pourrions écrire :


0000000000000001000000000000000000

ou

0000000000000001000000000000000000

ou toute autre prise en compte du passé ou du futur ....

ici un vide quantique du chiffre ...



lundi 6 juin 2011

Zéros dans le nombre en base 10 ou 2

Il convenait se 'interroger sur le rôle des zéros dans le nombre ....

En base 2


  1. 101 base 10 = 5
  2. 1001 base 10 = 9
  3. 10001 base 10 = 17
  4. 100001 base 10 = 33
  5. 1000001 base 10 = 65
  6. 10000001 base 10 = 129
  7. ....


Les 1 de gauche et de droite sont "liés" dans le nombre ....


Mais ... il y a plus de "stabilité" dans le temps pour les 1 du § 5 que pour les 1 du § 3 ou à fortiori du § 2 ....


En base 10


  1. 123000000214,120000000570000 ...
  2. 123000214,12000057000...


les .... signifient que ce sont des zéros .

Le lien entre les évolutions dans le temps de 123 et 214 ou 12 et 57  selon que on regarde  §1 ou §2...


Vide quantique de rang n ( n zéros consécutifs).


Les fluctuations du vide quantique sont temporelles.

Apparitions de 1 ou n zéros ...... par divisions ou multiplication par 2


Il faut donner une signification au zéro qui n'est pas le néant ....



  • Les zéros à gauche
00101
ou
000000214
ou
00000002,45

  • Les zéros à Droite
1000000000

21470000000000000

2,890000000000000

  • Zéros à gauche et à droite
000111100000
021470000
000021,56000

  • Zéros à gauche à droite et dans le nombre partie entière ou partie décimale
0001000000010000
00000210000000000003600000
000021,2145000000690000
000000000300000006,210000058000000

  • Zéros répétitifs dans le nombre
001000010000000000010000
0021000045000000690000
00002100000200005,0001200056000000000099900000


Voir CKPLAN*2^n  ; n=65

DEUX

http://www.adhes.net/Documents/Extraitsdelivres/MarieLouiseVanFranz/NOMBREETTEMPS.aspx

Ecrire deux , 2 ,c'est aussi écrire 3 , 11 en base deux.

Le 2 comme comptage de temps et le 2 comme contenu ...

2=10 = 2*5

Nombre de Fermat

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_de_Fermat

Ou les puissances de 2 interviennent

Univers Cosmos et chiffre et nombre et temps





EN RÉDACTION 06.06.2011





http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_l'information

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bit

http://www.spacebel.nl/Matter.pdf


Je suppose qu' le cosmos est rempli de chiffres. ou nombres qui représentent des éléments matériels ou temporels ...

Le temps est comptage.
Tic tac tic tac ..

Fréquence
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9quence
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hertz



Le chiffre est un point sur la droite ....
il me faut trois "existences" pour représenter un point dans l'espace euclidien.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Espace_euclidien
http://fr.wikipedia.org/wiki/Espace_vectoriel

Les parenthèses, ( et ) ,encadrent mon univers observé.
  • Je dispose de "rien" ( aucun symbole ou  le "space" aucun symbole  , l'espace dactylographique ou "rien"  ) ( ) peut être noté ) (, "moins que rien" () peut être noté )( ( ce sont deux parenthèses ouvrante et fermante ): 

le "néant" :

() , moins que rien, )(

ou, il y a un espace entre les parenthèses ... :

( ) , rien, ) (



Pas très avancé !!!!!

mais on n'est pas trop loin des intervalles ouverts, fermés .....de la théorie des ensembles ....
[] ou [ ] ou [[ etc ....

On pourrait écrire :

((
))

ou
( (
) )

http://fr.wikipedia.org/wiki/Intervalle_(math%C3%A9matiques)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Arithm%C3%A9tique_des_intervalles


  • Je dispose de "plusieurs" "rien", "néant" (      ) :

(    )


Autres remarques avec les bornes de l'univers observé ...

(   (
etc.

  • Je dispose d'un symbole, mais aucun chiffre ( blanc, espace, noté "-" ) pour traduire l'existence du vide  (-) :




 -








C'est le vide ..... , pas de temps, pas de points pas de chiffre, pas de droite, pas de plan,pas d'espace en x,y,z .....  
si il n'y a qu'un - je ne suis pas très avancé.
mais quelque chose existe

  • Si il y en a plusieurs  (-------) :

------------

Pas de changement d'état.


 Comment le savoir si ils ne sont pas encadrés, à gauche ou à droite ou à gauche et à droite, je suis sur la droite ....)

Je suis susceptible de les compter .....de gauche à droite ou de droite à gauche ....si je vis !



  • Je dispose d'un "néant" et de "plusieurs"  "vides" (--- ----) :

----- --------


Il y a des changements d'état et une partition de l'espace ....

On pourrait assimiler le "space" à la virgule en écriture décimale base 10 ....partie entière,partie décimale


  • Je dispose d'un seul zéro  (0) :
   0

Il y a apparition de quelque chose .....
Inexistence.
c'est mieux que le néant, rien et moins que rien !,   ( ) () ou le vide (-) ou les vides (-------)
x ou y ou z ou t


  • Je dispose deux zéros (00) :
00


Cela introuduit du temps dans le nombre :
x;y  ou y;x
ou x;z ou z;x
ou y;z ou z;y
ou x;x
ou y;y
ou z;z


   avec t :

t;t
x;t ou t;x
y;t ou t;y
z;t ou t;z


  • Je dispose de trois zéros (000) :

000


  • Je dispose de quatre zéros (0000) :
0000


  • Je dispose de plusieurs zéros seuls ( bits à 0): (000 ....) :

0000000000000000



  • Je dispose d'un seul 1 (1)

1

Existence.




  • Je dispose de deux 1 (11) :

11



  • Je dispose de trois 1 (111) :

111


  • Je dispose de "quatre" 1 (1111)

1111
  • Je dispose de plusieurs 1 seulement (bits à 1) : (1111 ....) :
11111111111111




  • Je dispose de un zéro et un 1 (01) ou (10) 
01


10


Bases de numération

From: To:
Result:
UnitConversion.org - the ultimate unit conversion resource.